Street Art, poésie urbaine

Ne croyez pas que je suis une fan de tag, que je dessine bien ou que j’adore l’art. Je suis une superbe néophyte qui n’y comprend pas grand chose, mais qui se laisse interpeller au détour d’une rue, d’un panneau ou d’un mur. Une cliente m’a commandé le Beau Livre STREET ART poésie urbaine, et je dois l’avouer, ce livre m’a tapé dans l’oeil !

street art

Sans même ouvrir ce livre, j’ai eu un coup de coeur. La couverture est une reproduction de Spiderman, de l’artiste OAK OAK (présenté dans le livre). Mais c’est bien plus que la reproduction photographique de l’oeuvre. Car ce livre appelle au toucher, à la caresse, la texture même du mur est reproduite, les fissures creusées, on sentirait presque la pierre sous nos doigts. Avant même de l’ouvrir, ce livre nous interpelle, nous parle, nous invite à le déguster … Et je l’avoue, avec cet ouvrage sur ma bibliothèque, j’inviterai tout le monde à sentir le soin apporté à sa fabrication,  évident même pour les profanes.

poussons-streetart

Poussons !!! par OAK OAK

Alors il faut l’avouer, on ne retrouve pas le relief dans les pages de l’ouvrage. Mais chapitre après chapitre, portrait après portrait, on se laisse entrainer par l’inventivité des street artistes. On s’émerveille devant leur appropriation des panneaux, des feux, leur sublimation des défauts des murs, la poésie qu’ils mettent dans un détail. Et depuis, je me surprends à regarder les murs de ma ville, à la recherche de ces petits clins d’oeils poétiques dans le quotidien.

ernest-pignon-cabines-600x450

Dans la série Derrière la vitre, d’Ernest Pignon-Ernest

A chaque page, on cherche un artiste, on veut en voir plus, on le googlise, on le laisse nous mettre des étoiles dans les yeux … Et on en cherche un autre. On se voit passer à côté. On est prêt à admirer la ville comme on regarderait les toiles d’un musée. La rue devient un tableau, un contexte artistique qui interpelle, fait réagir ou rêver le passant.

election-streetart

Combo, les élections municipales

pigeonTrap-streetart

Pigeon trap, par Florian Rivière

poem-streetart

Poem, par Robert Montgomery

Et tant d’autres …

Je vous laisse, je vais en prendre plein les yeux !

Street-artistiquement vôtre,

Cat

Cat

Publicités
Cet article, publié dans Art, Beau-Livre, Non classé, Réflexion, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Street Art, poésie urbaine

  1. ladocattitude dit :

    Il est génial ce documentaire, et les élèves l’adorent ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s