Percy Jackson and the Greek Gods

Comme le titre l’indique, je vais vous parler de la version originale de Percy Jackson et les Dieux Grecs, un roman un peu particulier puisqu’il ne s’agit pas réellement d’un spin off de la fameuse série éponyme.

Percy-Jackson_1

En effet, qui ne connaît pas ce cher Percy ? Avec plus d’un film à son actif, la série n’a fait qu’accroître sa popularité au cours des dernières années, permettant ainsi à de nombreux adolescents de plonger dans l’univers à la fois mythologique et moderne de notre héro, via les écrans, et surtout via les romans de Rick Riordan.

Ce tome nous permet de (re)découvrir les contes mythologiques des douze Olympiens (avec quelques bonus en prime) tout en adoptant le point de vue de Percy Jackson. Il faut bien l’avouer, ceci est coup de maître. Voici les raisons qui font que vous apprécierez sa lecture :

1/ D’abord, on adooore Percy (ok, Jason a la classe, but guys, it’s time to choose your side now !)

2/ Certains d’entre vous connaissent peut être déjà par cœur ces contes mythologiques, mais le lire du point de vue de notre jeune héros est vraiment rafraîchissant.

3/ Pour ceux qui s’intéressent à la mythologie tout en ayant pas la possibilité de faire des recherches (oui, on a pas tous fait latin ou grec à l’école) ce livre est le meilleur moyen de commencer ! Avec Percy, impossible de se noyer dans cette masse d’informations. (Percy, demi-dieu de la mer, « on peut pas se noyer », m’voyez ? Ok, je sors).

Bon, pour ceux qui me rétorqueront « noooon, mais il a juste surfé sur la vague de popularité de Percy Jackson, cet opus n’est qu’un moyen de se faire de l’argent » BLA-BLA-BLA, je répondrais, tout simplement : c’est la vie. Restons positifs et encourageons activement nos chers enfants/adolescents (voire, les adultes…) à lire.

Je pourrais presque comparer ce schéma de popularité à celui du très célèbre Harry Potter: le premier roman de J. K. Rowling ne fait pas moins de deux cents pages, tandis que le dernier opus en compte, lui, près de huit cents !! Une véritable génération de lecteurs et de non-lecteurs s’est formé autour du dit phénomène et a accepté d’avaler les huit cents pages avec un plaisir non dissimulé. Du génie, vous dis-je ! (On t’aime, J. K. Rowling !). Et Rick Riordan a aussi pigé le truc.

Bon, jusque là je vous ai parlé du contenu mais j’aimerai m’attarder sur la version originale. Chers amis, je ne pourrais que fortement vous recommander la lecture du-dit roman en anglais. Je pense qu’il est accessible à tous ceux ayant le niveau B2 du « Cadre européen commun de référence pour les langues » (niveau lycée, en somme). J’ai adoré le ton sarcastique propre à notre demi-dieu et même si vous ne comprenez pas tous les mots, don’t worry, c’est tout à fait normal. Il vaut mieux privilégier la fluidité de la lecture et le plaisir qui en découle plutôt que de s’arrêter à chaque mot inconnu pour vérifier dans son dictionnaire.

L’astuce est de se demander : est-ce que j’ai absolument besoin de connaître la traduction de ce terme pour comprendre le contenu de la phrase ? Non ? Alors, pas de prise de tête, continuez à lire, tout simplement.

Je ne vais pas vous faire un cours d’anglais détaillé (d’autres personnes le font bien mieux que moi, un petit clic à cette adresse) mais je voulais partager cette expérience avec vous. Lire en anglais et aimer ça, c’est possible !

Encore des doutes ? N’hésitez pas à laisser des commentaires pour partager votre opinion, poser des questions, etc.

See you soon,

Eôs.

image

Publicités
Cet article, publié dans Historique, Jeunesse, Littérature étrangère, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s