Tomié, Junji Ito

Junji Ito, le retour ! Je l’ai découvert grâce à Cat et son article sur Spirale, mais cette fois je vais vous en parler à travers une autre de ses œuvres majeures : Tomié. Profitons-en pour rappeler que le maître du manga d’horreur était présent au dernier festival de la BD à Angoulême ! C’est un auteur connu, reconnu et qui mérite (à mon sens) amplement sa renommée.

album-cover-large-17582

Âmes sensibles s’abstenir ! Malgré les avertissements répétés de Cat à propos de Spirale (oeuvre très… particulière), j’ai craqué, je l’ai acheté, je l’ai dévoré et OUI J’AIME LES MANGAS VRAIMENT BIZARRES. Le même phénomène s’est produit avec Tomié : un vrai récit d’horreur qui vous donne pleins de frissons (de dégoût bien sûr), mais impossible de le lâcher des mains avant d’avoir lu le manga jusqu’à la fin. Il faut savoir qu’il s’agit ici d’une réédition en un recueil d’environ 700 pages, pas de frustration donc devant la brièveté des mangas classiques. La structure est également la même que Spirale : une trame principale divisé en plusieurs histoires (une par chapitre), plus ou moins indépendantes les unes les autres. Un peu difficile donc de résumer sans révéler le dénouement de chaque histoire, mais je vais m’y essayer.

Nous suivons Tomié, une jeune fille qui, au début du manga, se fait découper par ses camarades de classes (pour plus de détails, je vous laisse le lire). Les hommes sont irrémédiablement attirés par elle jusqu’à en devenir fous et vouloir immanquablement la tuer. Mais Tomié ressuscite à chaque fois…

Je pense qu’il est préférable (pour ceux que le manga intéresse) de vous laisser découvrir la suite par vous même, je vais juste poster quelques images pour que vous puissiez vous rendre compte du style de l’auteur

 

ATTENTION si vous êtes sensibles, abstenez-vous de les regarder.

 

 

C’est bon ?

 

 

Vous êtes sûrs ?

 

 

Vraiment ?

 

 

 

 

Et bien c’est parti !

 

me

to1to3

to2

 

Il faut savoir que le genre de l’horreur est considéré comme un sous-genre en Europe mais au Japon c’est un genre magistral. Seul les maîtres du manga s’adonnent aux mangas d’horreur. Ces récits sont codifiés et très recherchés. L’horreur physique n’est pas le seul moyen utilisé pour nous faire frissonner, il y a tout un pan du récit qui concerne l’horreur psychologique, les mondes oniriques ou des esprits et les hallucinations.


Mon avis :

Un incontournable, tout simplement. Si vous le souhaitez, une adaptation cinématographique existe sous le même nom, sorti en 2011.

Place au prochain livre/manga/manhwa !

Eôs

image

 

 

 

 

 

(Cat s’invite : une interview au sujet de Tomie sur le site Manganews ici ) (et oui, on y était)

Publicités
Cet article, publié dans Coup de cœur d'Eôs, Horreur, J'adooooore <3, Manga, Recueil, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s