Spirales

Métaphore d’Hiroshima après la bombe selon les uns, du capitalisme selon les autres, Spirales est un manga d’horreur fascinant, de la fascination glauque qui pousse le lecteur à finir l’ouvrage comme pour en conjurer le mauvais sort. A ne pas lire seul, le soir et sans être un minimum averti !

Spirale_Editions_Tonkam_Junji_Ito

Spirales, c’est la vie de Kirie et Suichi, dans le village de Kurouzu, où une certaine Spirale (avec un grand S !) étend peu à peu son influence néfaste sur tous les habitants. Et peu à peu, la folie s’installe, une folie destructrice dans les relations, les sentiments, les corps, jusqu’aux bâtiments même. Au fil des chapitres, l’univers de la ville devient de plus en plus malsain, aspirant toute logique physique ou temporelle comme un vortex. Le livre lui-même est conçu comme une spirale qui aspire le lecteur.

Qu’est-ce qu’une spirale ? Un piège, une toile d’araignée, tant dans l’ouvrage que dans les dessins de Junji Ito. Ce qui se risque dans la spirale y tombe, inexorablement attiré dans son centre, que ce soit le regard, les pensées ou les corps. Faites-en l’expérience : jetez un oeil sur le dessin ci-dessous et essayez d’arracher votre regard avant d’aller jusque dans son centre !

26041735

Dur, hein ?

Prisonniers dans ce monde qui s’écroule, Kirie et Suichi ne peuvent qu’assister, impuissants, aux dégâts de la Spirale chez leurs proches, tentant tant bien que mal d’échapper à son influence. Plus présente qu’un leitmotiv, ce motif agit comme un tyran dont le couperet tombe sur tous, de plus en plus lourd. Le livre en tant qu’objet prend même les propriétés de ladite spirale ; dans votre bibliothèque, il accrochera systématiquement le regard, comme si l’ouvrage vous espionnait, à l’affut de vos mouvements, comme s’il attendait la bonne occasion pour passer de ses pages à votre réalité. Flippant, hein ?

Soyons clairs, je ne vous conseille pas de lire cet ouvrage, encore moins de l’acheter ! Cependant, il mérite bien une fiche de lecture, car il se démarque par ses dessins et son contenu de la majeure partie des mangas qu’il m’a été donné de lire, et plus généralement de ceux disponibles en France (et en français !) Si, par malheur ou par masochisme, vous décidez tout de même de le lire, afin que vous soyez prévenus, voici un extrait « soft ».

Uzumaki4-500x737

Gardez en tête que Junji Ito est un mangaka spécialisé dans le dérangeant et plus particulièrement dans l’horreur. Au Japon, ce genre est réservé aux maîtres du manga et est l’un des plus reconnu ! Maintenant, vous ne verrez plus jamais une spirale de la même façon, que ce soit un escargot ou une empreinte de doigt. Attention, on ne sort pas de ce livre indemne !

(MAJ 28/02/15 : Eôs a tenté le coup et s’est lancée sur un autre de ses ouvrages, Tomie, à ses risques et périls)

Traumatismement vôtre,

Cat’

Cat

Publicités
Cet article, publié dans Coup de cœur d'Eôs, Horreur, Manga, Réflexion, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s