Bienvenue en TRANSYLVANIE

Les vampires sont partout ! Phénomène de mode à la Twilight, on en trouve partout. Film, livres, séries, dessins animés … Impossible d’y échapper ! Il est temps de faire la peau à ces buveurs de sang et à leurs mythes. Chez Points, neuf écrivains les ont réinventé dans neuf nouvelles surprenantes.

tr

Sobre et très évocateur en même temps

 Pourquoi en Transylvanie ? Parce que cette région d’Europe de l’Est est traditionnellement réputée pour être le lieu de naissance (et de prospération) de buveurs de sang en tout genre.  On y trouve, entre autres célébrités au dents longues, le sanglant Dracula !

La Transylvanie a fait successivement partie des Empires Hongrois, Ottoman et Autrichien. Or, les premiers vampires connus (et nommés) seraient deux soldats autrichiens morts dans une bataille contre l’Empire Ottoman dans cette même région. (Il s’agirait de Peter Poglojowitz et d’Arnold Paole, merci Wikipédia !)

Enfin, le mot vampire lui-même viendrait de la racine slave umpyr qui donne, en vieux polonais, vampyr ou vampir. Personnellement, je ne crois pas aux coincidences, et il est hors de question que j’aille faire un tour dans le VRAI château de Dracula (qui a vraiment existé en tant qu’humain) en Transylvanie.

Bref, Transylvanie = vampires assoiffés et en liberté

Château_de_BranBref, et si on en revenait au livre ?

Neuf auteurs, neuf nouvelles, un thème. Pourquoi choisir les vampires comme sujet ? C’est plus ou moins surfer sur la vague, aussi ais-je commencé la lecture avec mes préjugés vampiresques des années 2010.

Mais les vampires, que pensent-ils eux-même de tout ça ? Des vampires et de la façon dont ils sont vus et traités par les médias, par les humains, par eux-même ? Là, ça devient complexe. Et pourtant ! Chaque auteur y va de son trait d’humour, de sa chute inattendue, de sa forme de vampirisme. Et ça marche ! De la découverte, du point de vue ou de la continuité de leur condition, neuf vampires (ou plus) s’écrivent au fil des pages.

Ces neuf nouvelles sont faciles à lire, drôles, terrifiantes ou dérangeantes. Bien sûr, il y a tout un monde entre Sigmund F. et Raymond le vampire, entre Claire l’héroïne de roman et le voisin veilleur de nuit de M. Grodeck.

vampirepersonnellement, cette image me dérange à chaque fois que je la vois, mais elle a l’avantage de ne pas être typée « Twilight »

A lire ! A lire ! A lire !

« En un bon quart d’heure un chien avait pu m’enjamber. Ou un chat. Il n’en manquait pas à la campagne. Ni de boudin, qu’on ficelait dans la grange après avoir tué le cochon. Il y avait une certaine cohérence dans tout ça. Rien n’excluait que je sois mort. »

Hémoglobinement vôtre

Cat

Cat

Publicités
Cet article, publié dans Fantastique, Humour, Nouvelle, Recueil, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s