C’est quoi ce roman ?

En effet, c’est quoi de roman ? Titre étonnant, mais bien à propos. Ce premier roman de Corinne Devillaire laisse perplexe. Comment en faire le tour, et sans spoiler ? C’est quoi ces personnages ? C’est quoi cette narration ? C’est Quoi cette histoire ?

« L’arrivée à l’improviste de mon fils et de sa famille, en début d’après-midi, me ramène avec une violence inouïe à la réalité des années écoulées. Et une idée me terrorise. Se pourrait-il qu’au seul contact de cette progéniture bruyante resurgissent les rides dont Robert m’a presque débarrassé le visage ?

8587114_orig

C’est quoi ces personnages ?

Tantôt dans l’originalité, tantôt dans le cliché, les sept narrateurs de ce roman entretiennent sans conteste leur côté « personnage », de façon plus ou moins consciente. Chacun d’eux est en lien plus ou moins directement avec Frédéric et sa mère, Malou, avec laquelle il garde une relation pour le moins « conflictuelle ». Cette dernière, entièrement centrée sur elle-même, plus particulièrement sur son apparence, l’a délaissé, rejeté toute sa vie. Au début du roman, nous la trouvons mariée à Robert, énième mari, et comble du bonheur, chirurgien plastique lui ouvrant en grand les portes de son cabinet.

De son côté, Frédéric monte tant bien que mal des pièce de théâtre de seconde zone pendant que sa femme Katrin, psy autrichienne (cliché !), gère la maison ainsi que leurs trois enfants. A cause de la relation entre Frédéric et Malou, ces derniers n’ont pour ainsi dire jamais connu leur grand-mère. L’aînée, Clothilde, est une étudiante surdouée et anorexique sans la moindre vie sociale, à l’inverse de sa cadette, Clarisse, qui la jalouse pourtant. Le benjamin, Pierre, différencie peu ses soeurs, plus concerné par son élevage d’escargots et son chien Robert.

20140810_175156(1)[1]

Vous l’aurez remarqué, le chien et le beau-grand-père ont le même prénom. Quiproquos ? Surement pas celui auquel vous pensez !

C’est quoi cette narration ?

En effet, si le principe de l’alternance des narrateurs est assez courant en littérature, cependant le rythme l’est moins. Ici, jamais un narrateur ne sera présent plus de deux pages maximum ! Ainsi, on est facilement pris par l’histoire, et on remarque à peine que l’ouvrage n’est composé que de trois (3!) chapitres : Les joies de la grand-maternitéUne liaison très téléphoniqueLa vraie vérité sur les deux Robert.

On peut considérer que cet ouvrage a été écrit comme un recueil des différents écrits des personnages à propos du nœud-même de ce roman. Lettres, journaux intimes, mémoires, dépositions, comptes rendus de séances d’hypnose … Cependant, le tout s’enchaîne de façon assez fluide et naturelle, permettant un point de vue complet sur chaque action et interaction  du roman.

C’est quoi cette histoire ?

Des relations conflictuelles, un héritage généalogique pernicieux, l’étincelle qui met le feu aux poudres … Un, deux coups de foudre et la mécanique qui fera imploser cette famille bancale s’est enclenchée. Encore une fois, comment parler de l’histoire sans spoiler ?

« La réconciliation mère-fils n’aura pas lieu » nous dit-on en quatrième de couverture. Quel euphémisme ! Il aura suffit d’une visite surprise à Malou – vite renommée Mamilou – pour que tout vole en éclats. Il restera plus qu’une façade en ruine de toute cette famille.

L’avis de Cat

Catastrophique et invraisemblable sont les deux adjectifs qui caractérisent le mieux ce premier roman. Cependant, ne vous y trompez pas, j’ai apprécié ce livre bien qu’il ne figure pas parmi mes coups de cœur. Bien que les (parfois nombreuses) ellipses temporelles entre les différents narrateurs m’aient quelque peu embrouillée, la lecture se suit bien avec un peu de concentration, et est même assez prenante par endroits. Une bonne petite transition entre lectures d’été et rentrée littéraire !

Perplexement vôtre,

Cat

Cat

Publicités
Cet article, publié dans Humour, Roman, Romance, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s