Au bonheur des Ogres

« La voix féminine tombe du haut-parleur, légère et prometteuse comme un voile de mariée. – Monsieur Malaussène est demandé au bureau des Réclamations. « 

Au Bonheur des Ogres, vous connaissez ? C’est le premier tome de cette saga prenante et surprenante que je ne me lasse pas de lire. au-bonheur-des-ogres

Voyez-vous, notre anti-héros, Benjamin Malaussène, frère de famille nombreuse, qui exerce au Magasin la fonction officielle de Contrôle Technique – pour ne pas dire Bouc Emissaire – lorsque les premières bombes explosent. Comme par hasard, à chaque explosion, il est là, et si ce n’est lui, il s’agit de l’un de ses petits frères et soeurs passionnés par l’affaire. Car Benjamin Malaussène a une bien mauvaise habitude, celle de romancer ses aventures aux « petits » le soir, avant de dormir, éveillant bien sûr leur intérêt pour ces évènements. Il y a Louna, enceinte et pleine de contradictions, Clara née photographe, Thérèse qui voit dans les étoiles, Jérémy et son génie pour les expériences, Le Petit aux dessins et rêves qui se réalises … Et en bon bouc émissaire, Benjamin est le suspect numéro un de cette enquête. Et en bon bouc émissaire, il est bien sûr innocent.

    Vie de famille sur fond d’enquête policière, réflexion sur la Justice, le Commerce, la Vérité et autres grands mots avec une majuscule, ce livre est ce qu’on appelle « a page-turner book », un livre qu’on ne peut pas lâcher. Edité, ré-édité, ré-ré-édité, adapté en film en 2013, je n’ai qu’un mot à dire : merci Pennac !!


A propos du film :

    Adorant cette saga, j’ai visionné Au Bonheur des Ogres il y a peu, et j’avoue qu’il me laisse un avis très partagé. L’adaptation du roman en ce qui concerne la trame de l’ouvrage m’a beaucoup déçue, tant par l’absence de certains personnages que par la réinterprétation totale de l’enquête, qui n’a plus de commun avec celle du livre que les bombes, changeant à la fois et les victimes, et le mobile, et le tueur. Cependant, les plans de montages m’ont séduite, rendant très bien l’atmosphère de certains passages. En résumé, le film est bien fait et intéressant malgré une distance certaine avec le livre original.

600x800_228100

Pennacquement vôtre,

Cat

Cat

Publicités
Cet article, publié dans Humour, Roman, Série, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s